A l’heure de choisir son orientation (ou sa réorientation !) professionnelle, des métiers aux noms étranges peuvent arriver jusqu’à vos oreilles. Data scientist, ingénieur en nanotechnologies ou encore art-thérapeute. Si ces métiers sont peu connus, ils ont pourtant du potentiel. Focus sur 5 métiers de demain !

 

métiers de demain d'avenir

Environnement : éco-concepteur

On entend souvent que les métiers de l’environnement offrent de nombreux débouchés et pourtant, dans les faits, ils peinent à décoller. Un métier devrait se distinguer dans les années à venir, celui d’éco-concepteur.

L’éco-concepteur réalise des produits industriels en prenant en compte tous les impacts possibles sur l’environnement, de la conception à la destruction des objets en question. Son but est donc de réduire au maximum l’impact environnemental d’un objet, tout en faisant face aux contraintes économiques des entreprises. Un métier d’avenir à l’heure où les entreprises et les consommateurs sont de plus en plus sensibles à ces thématiques.

 

Informatique : data scientist et cloud Architect

Les métiers de l’informatique ont toujours été porteurs et si certains doutaient qu’ils puissent se réinventer, voici la preuve par l’exemple qu’ils avaient tort. En effet, les DRH risquent bien de s’arracher les data scientist et les cloud architect de demain.

Les data scientist sont encore très (très) rares et pourtant déjà recherché. Leur profil est une sorte de mouton à cinq pattes regroupant des compétences de programmation, de modélisation mathématique et de marketing. Leur but ? Valoriser les masses de données produites par les entreprises, ce qu’on appelle les Big Data, en débusquant les opportunités qu’elles offrent. Tout un programme !

La cloud architecture (n’ayant pas peur du franglais) se rapproche plus d’un métier que l’on connaît déjà : celui d’architecte réseau. Le cloud architect a donc pour objectif d’étudier et de mettre en place les technologies du cloud dans son entreprise. Et les écoles ne s’y sont pas trompées puisque des masters spécialisés ont ouverts récemment, notamment à l’ISEP.

 

Ingénierie : ingénieur en nanotechnologie

Du côté de l’ingénierie, un métier dont l’on entend parler depuis quelques années devrait monter en puissance : celui d’ingénieur en nanotechnologies. Ce spécialiste de l’infiniment petit a vraisemblablement de beaux jours devant lui tant la tendance est à la miniaturisation dans les secteurs de l’industrie, de l’informatique ou de la santé. Son défi : créer des produits toujours plus performants en réduisant la taille de ses composants.

 

Médecine : art-thérapeute

Il n’y a pas que le secteur de la technologie qui va évoluer dans les années à venir. Celui de la médecine et des thérapies cognitives également. Pour preuve, le métier d’art-thérapeute que l’on retrouve désormais dans plusieurs hôpitaux. Son but : arriver à déterminer les problématiques inconscientes des patients en se servant de pratiques artistiques comme la peinture, la danse, le théâtre, etc. Le patient se sert ensuite de ses propres contradictions internes pour continuer à produire quelque chose qui tend vers de l’art.

 

Pour finir, cette liste n’est absolument pas exhaustive et je vous citais d’ailleurs quelques autres exemples dans un article précédent : géomaticien, pédologue ou encore méthaniseur ! Et dans quelques mois, il n’est absolument pas exclu que cette liste ait encore changé !

 

Login

Lost your password?
Chargement...