A l’heure où les nouvelles technologies font partie intégrante de notre vie quotidienne et sont largement diffusées par Internet, il est à craindre qu’elles ne supplantent un jour totalement certaines fonctions au sein des entreprises. La GRH semble d’ailleurs particulièrement concernée par ce phénomène. Il est donc légitime de se demander : « A quoi sert un DRH aujourd’hui ? »

L’on pourrait penser que cette fonction s’amoindrit chaque jour, compte tenu des prodigieux systèmes informatiques qui permettent aux entreprises une excellente gestion de leur capital humain. Centralisant des bases de données sur les employés, les SIRH gèrent au quotidien le recrutement du personnel, son administration, sa rémunération, ses activités et même sa performance. Il fait tout le travail d’un DRH, ou presque !
Internet regorge également d’exemples de travail de DRH effectué automatiquement. Alec Brownstein l’a bien illustré dans sa recherche d’emploi. En achetant sur Google AdWords les noms de directeurs d’agences de publicité, il y a associé une annonce faisant son autopromotion. Lorsque les directeurs en question ont cherché leur propre nom sur le net, ils ont découvert l’annonce et même le site internet d’Alec. Résultat : un emploi dans la prestigieuse agence Young & Rubicam, sans passer par la case DRH.
Et ce n’est pas fini. De nouvelles technologies font leur apparition et empiètent toujours plus sur le terrain de la GRH. Fraîchement débarqué : RFlex Solutions, une suite applicative permettant une gestion des ressources humaines quasi-totale. Disponible en mode SaaS, elle est personnalisable et modulaire, ce qui en fait un outil adaptable à n’importe quel type d’organisation RH.
La complexité associée à ces nouvelles technologies a pour corollaire l’externalisation. En plus d’un recours généralisé à des prestataires extérieurs pour le service de paye, beaucoup d’entreprises n’hésitent plus à recourir à l’infogérance pour le recrutement, la formation, l’administration du personnel…

Est-ce donc la chronique de la mort annoncée des DRH ? Bien au contraire. Loin de les supplanter, les nouvelles technologies d’information et de communication constituent un formidable outil auquel les DRH d’adaptent parfaitement. Grâce aux SIRH et aux logiciels en mode SaaS qui gèrent les tâches techniques et redondantes, la productivité est accrue. Débarrassé de cet aspect technique, le DRH peut se concentrer sur ses missions stratégiques et participer ainsi à l’amélioration des performances de l’entreprise en conseillant direction générale et directions opérationnelles. Ses recommandations aux managers sur l’utilisation de méthodes et outils leur permettant de développer et gérer au mieux les jeunes talents en sont un exemple.
Véritable visionnaire, il sait aussi anticiper les changements internes ou externes à l’entreprise et proposer des solutions.
En plus de ce rôle de stratège, le DRH est le garant des bonnes relations entre les salariés de l’entreprise et de l’image que cette dernière renvoie. Il contribue à en définir les valeurs et optimise leur communication. Ainsi, c’est un rôle multiple, complexe et véritablement nécessaire que celui de DRH.

Login

Lost your password?
Chargement...