Marque Employeur : organiser la présence de vos collaborateurs sur les réseaux sociaux ?

Marque Employeur : organiser la présence de vos collaborateurs sur les réseaux sociaux ?

Pas facile pour une entreprise de maîtriser l’image que renvoient ses employés d’elle. Chacun possède ses comptes sur les réseaux sociaux, publics ou privés et n’hésite plus à s’exprimer sur son expérience au travail, en bien ou en mal. Les sociétés auraient donc un vrai avantage à structurer cette présence, ou du moins une partie. Les profils de leurs collaborateurs deviennent alors part intégrante de la marque employeur pour les représenter sur internet. Sur quels réseaux sociaux pouvez-vous structurer la présence de vos collaborateurs ? Bien évidemment, il ne s’agit pas de s’immiscer dans la vie privée de vos employées ou de les forcer à communiquer de la manière que vous souhaitez sur leur propre profil. Communiquer sur les réseaux sociaux devrait toujours se faire sur la base du volontariat. Et toutes les plateformes ne sont pas bonnes à investir pour l’entreprise. Ainsi, Linkedin et Viadeo sont plutôt à privilégier. En tant que plateformes professionnelles, c’est ici que vos employés ont le plus de légitimité à s’exprimer pour votre entreprise, directement sur votre page ou via des groupes. Facebook a une connotation plus personnelle. Quant à Twitter, il peut servir autant professionnellement que personnellement. Si votre entreprise est présente sur ses deux réseaux, communiquez-le auprès de vos collaborateurs, mais n’en faites pas trop ! Comment faciliter la communication sur les réseaux sociaux ? Nous l’avons dit plutôt, communiquer pour son entreprise doit absolument être une démarche volontaire de la part de vos salariés. Maîtriser l’image de votre entreprise Ce que vous pouvez faire, c’est faciliter leurs publications en leur donnant des outils appropriés pour maîtriser au maximum l’image qu’ils vont donner de...
Noël en entreprise et Marque Employeur

Noël en entreprise et Marque Employeur

Fêter Noël est un incontournable dans bon nombre d’entreprises en France. Arbre de Noël pour les enfants, repas ou soirée entre collègues, échanges de cadeaux, les formats sont nombreux. Mais ces événements sont-ils toujours vus d’un bon œil par vos collaborateurs ? Et surtout, est-ce une chose que vous pouvez valoriser à l’externe dans votre marque employeur ? Quel type d’événements proposer ? Avant de communiquer sur Noël dans votre entreprise, encore faut-il que celui-ci soit une réussite. Plaire à tous vos collaborateurs ne sera pas forcément facile. Et pour cause, il y a ceux qui seront ravis que leurs enfants aient un cadeau supplémentaire, ceux qui préféreront une soirée festive et ceux (souvent plus âgés) pour qui le repas d’entreprise reste un classique. L’erreur à ne pas commettre sera de privilégier l’une ou l’autre de ces populations. Dans ce cas, certains auront l’impression d’être lésés, de recevoir moins d’avantages. Aussi, selon la taille de votre entreprise, vous pouvez organiser plusieurs choses. Par exemple un arbre de Noël le week-end et une journée team-building autour des fêtes de fin d’année. L’essentiel, c’est que chacun y trouve son compte et que vos objectifs en tant qu’entreprise soit rempli : Renforcer l’esprit d’équipe Permettre aux collaborateurs de se rencontrer dans un cadre plus informel Favoriser le bien-être en entreprise Communiquer dans le cadre de la marque employeur ? Oui mais avec parcimonie Une fois tous les détails techniques réglés, vient le moment de la communication. En interne évidemment, pour prévenir vos collaborateurs et les engager dans l’événement. Mais également, pourquoi pas, en externe. Car s’il est réussi, votre Noël peut donner envie aux candidats de rejoindre votre...
Comment mesurer la e-réputation de votre entreprise ?

Comment mesurer la e-réputation de votre entreprise ?

Petite piqure de rappel avec cet article car la e-réputation n’est pas vraiment un concept nouveau. Et c’est justement parce qu’elle est maintenant entrée dans les pratiques courantes que certains l’oublient encore ! Pourtant, la e-réputation ne se mesure pas qu’une fois. L’ensemble de ses indicateurs doivent être analysés et pris en compte sur la durée. Ainsi, vous pouvez vous ajuster sur le long terme et gagner des points auprès de vos clients. Dans ce premier article, nous allons donc faire une revue des principaux éléments à analyser. Ce que dit Google de votre e-réputation La première chose à faire quand on se penche sur sa réputation, c’est d’aller faire un tour sur Google. Vous pouvez vérifier plusieurs résultats : Les résultats sur le nom de votre entreprise ; Les résultats sur le nom de vos produits-phares ; Les résultats sur le nom de vos dirigeants. A chaque fois, regardez les trois ou quatre premières pages de résultats, car les internautes ne vont généralement pas plus loin. Posez-vous les bonnes questions. Est-ce qu’une personne trouve facilement des renseignements sur mon entreprise et mes produits lors d’une simple recherche ? Profitez-en aussi pour relever les résultats négatifs sur vos recherches. En produisant par la suite du contenu officiel, vous avez des chances de les faire disparaître des premiers résultats. Ecumez les commentaires des consommateurs et les articles de blogueurs La e-réputation passe beaucoup par les commentaires que les consommateurs ne se privent plus de faire. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les sites de vente en ligne, vous devez absolument tout savoir de ce qui se dit sur vous. Malheureusement, les commentaires...
RH : quel est l’intérêt du congé solidaire ?

RH : quel est l’intérêt du congé solidaire ?

Le Congé Solidaire, vous connaissez ? Il s’agit de partir en congés, pendant quelques semaines, afin de réaliser une mission à vocation humanitaire. Jusque-là, rien d’excentrique, mais sa particularité, c’est que ce congé est financé par l’employeur ! Comment cela fonctionne exactement et quels sont les bénéfices pour les salariés et l’entreprise ?   Le Congé Solidaire : définition Plusieurs associations proposent aux salariés de partir en Congé Solidaire. Parmi elles, Planète Urgence. Le principe : un salarié prend sur son temps de congés (et non sur son temps de travail), en général deux semaines, pour partager ou utiliser ses compétences sur un projet porté et mis en œuvre par les populations locales. Le salarié fait donc un don en temps et en compétences. L’employeur, lui, finance ce congé via l’association qu’il a choisi. Le montant de ce financement recouvre les frais de fonctionnement de l’association, les dépenses engagées sur place pour le salarié et un don à la structure du pays d’accueil. Le coût d’un congé solidaire Chez Planète Urgence, le montant du don demandé à l’entreprise est toujours le même : 2300€ dont 60% peut faire l’objet d’une déduction fiscale. Valoriser le Congé Solidaire dans l’entreprise Pour les salariés, l’expérience est unique et nul doute que nombre d’entre eux voudront tenter l’expérience, que ce soit pour aider à la comptabilisation des espèces sauvages dans une réserve africaine ou pour apprendre les bases de la comptabilité dans une association népalaise. Mais pour les entreprises, à quoi sert le Congé Solidaire ? En réalité, il s’agit d’un excellent outil qui entre dans le cadre de la RSE et qui peut constituer un nouveau levier de performance....
Great Place To Work, est-ce une Great Idea ?

Great Place To Work, est-ce une Great Idea ?

  Communication très présente dans les stations de métro autour du palmarès Great Place to Work, ainsi que dans les magazines, et des articles assez nombreux ont éveillé ma curiosité au Printemps d’autant que j’y ai lu des noms d’entreprises que je connais. Des PME connues non pas pour leur position dans le palmarès, mais pour la personnalité et les ambitions humaines de leur DRH ou de leur direction générale, et pour leur réputation d’entreprise où il fait bon travailler. J’ai alors voulu comprendre pourquoi ces entreprises là, déjà en avance par rapport à d’autres, avaient souhaité devenir « Great Place to Work » de manière publique. Et quelle surprise j’ai eu en les interrogeant : ce n’était justement pas pour rendre public le fait qu’il fait bon travailler chez elles, mais bien pour les aider à s’améliorer sur ce qui était déjà pour elles un atout en termes de marque employeur. Explications Pourquoi participer au palmarès Great Place to Work ? Les principaux objectifs avancés par ces entreprises sont davantage tournés vers l’interne que vers l’externe : améliorer la culture de l’entreprise et le leadership plutôt que de faciliter le recrutement, et d’attirer les talents.   Une première participation est ainsi un excellent moyen de faire un audit de son climat social grâce à un questionnaire de 59 questions passé auprès des collaborateurs. Un taux moyen de retour de 70% permet d’avoir une photographie pertinente et précise de l’ambiance ! Il existe différents moyens de jauger de son climat social, et celui-ci en est un, qui offre également une possibilité de benchmark avec ses pairs de même taille tout en étant mené par...
Contenus RH : 3 idées d’endroits où les publier

Contenus RH : 3 idées d’endroits où les publier

Vous savez désormais de quoi parler quand vous créez des contenus RH, encore faut-il trouver le support adapté pour les publier. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le site internet, même s’il s’agit de votre site emploi, n’est pas forcément l’endroit le plus approprié pour publier tous ses contenus. Voici 3 autres endroits que vous pouvez utiliser à votre avantage. Les réseaux sociaux, Linkedin en tête L’avantage des réseaux sociaux, c’est leur aspect conversationnel. Que vous publiez ou que vous relayiez un article, le contact et la discussion seront facilités. A condition évidemment de ne pas oublier de répondre aux personnes qui réagissent. Vous possédez sans doute une page entreprise sur Linkedin ou Facebook, ou les deux à la fois ! Vous pouvez désormais intégrer directement vos articles sur ces plateformes. Une solution qui facilite la navigation : lorsqu’une personne hésitera à cliquer sur un lien externe, elle sera plus rassurée de rester sur le site qu’elle consulte. De même, les candidats sont plus habitués aux discussions sur les réseaux sociaux que sur les sites employeurs. Ils laisseront donc plus facilement des commentaires pour exprimer leurs opinions. Votre blog d’entreprise Quelle différence entre site emploi et blog d’entreprise, nous demanderez-vous ? Tout simplement la liberté de ton ! Si le site emploi est souvent très formel, le blog d’entreprise se veut plus libéré, dans son ton et ses contenus. Vous pouvez ainsi plus facilement manier humour et second degré et réaliser des articles décalés : vos trois plats préférés à la cantine d’entreprise par exemple. Des sujets plus légers et pourtant essentiels qu’apprécieront les candidats ! Attention cependant, un blog nécessite une certaine rigueur...
Page 1 sur 612345Dernière page »

Login

Lost your password?
Chargement...