Serious Games : est-ce bien sérieux ?

Serious Games : est-ce bien sérieux ?

Ces outils, à l’origine développés pour l’armée ont gagné de nombreux domaines des Ressources Humaines et ce au sein des PME également,. A commencer par la formation mais aussi maintenant le recrutement, et l’onboarding, c’est à dire la période d’intégration des nouveaux salariés. Mais cet élargissement de leur utilisation est elle signe de leur performance RH ou simple outil marketing ?   Les avantages des serious game Les deux mon capitaine est a plus juste réponse, l’un renforçant l’autre et vice versa. De manière générale les serious games ont de réels atouts : financièrement, et au même titre que le e-learning, ils évitent les déplacements, économes en temps :ils facilitent le travail à distance, ils s’articulent plus facilement dans une journée de travail grâce à des modules courts Pertinents : ils permettent généralement une grande personnalisation, à la fois du profil de l’apprenant mais aussi de l’environnement dans lequel il évolue, Facilitateur d’apprentissage :en complément d’autres méthodes, il facilite la mémorisation des apprentissages grâce à la répétition, Mais ces atouts ne se révèlent que si le serious games est intégré dans un processus complet, en formation par exemple, il ne doit être qu’une étape d’un parcours. Et ils doivent eux mêmes être débriefés, contrairement peut –être à une séance d’e learning qui se suffit à elle même Dans le domaine de la formation le serious games est ainsi un allié. Il permet de travailler sur nombre de compétences, et précisément les plus difficiles à faire vivre à distance, les soft skills. Quoi de plus efficace que de mettre en situation des salariés sur des problématiques de management ? Et comment mieux former à al collaboration qu’en...
BYOD, immersive learning, gamification : les nouvelles tendances de la formation professionnelle

BYOD, immersive learning, gamification : les nouvelles tendances de la formation professionnelle

Les présentations Powerpoint interminables ? C’est fini ! Le monde de la formation professionnelle se transforme pour offrir aux apprenants des formes d’apprentissage plus ludiques,  plus pertinentes et plus percutantes mais également beaucoup plus en phase avec les évolutions technologiques. Si vous êtes passé à côté de ces changements, voici une petite session de rattrapage. Bring Your Own Device : le BYOD pour vous libérer des contraintes matérielles Le principe du Bring Your Own Device est plutôt simple : chaque participant apporte son propre matériel, ordinateurs, tablettes, parfois smartphones. Cette pratique remet l’apprenant au centre de la formation en demandant au formateur de s’adapter à ses élèves, à l’entreprise de s’adapter à ses salariés, plutôt que l’inverse. Les participants sont plus libres par rapport au matériel qu’ils connaissent déjà et peuvent ainsi pleinement consacrer leurs ressources à l’apprentissage, qui peut aussi facilement se poursuivre en dehors des heures de formation. Enfin, cette pratique peut se révéler avantageuse pour l’entreprise qui limite les coûts engendrés par l’équipement des salles de formation. La gamification, où quand la formation devient un jeu En français, nous pouvons traduire gamification par ludification. Il s’agit d’utiliser les codes et les mécanismes des jeux dans des domaines qui ne sont pas forcément très ludiques de prime abord. En formation professionnelle, la gamification permet surtout de créer de l’engagement de la part des apprenants et à ne pas perdre leur attention. Pour cela, elle joue sur ses trois ressorts principaux : la motivation, l’action et le feedback. La motivation peut être fournie par un objectif à atteindre ou une remise des prix en fin de session par exemple (prix du stagiaire le...
Formation professionnelle et pédagogie inversée

Formation professionnelle et pédagogie inversée

Tendance montante dans la formation initiale, la pédagogie inversée décrit, dans la formation continue, des pratiques qui misent aujourd’hui sur le numérique pour dynamiser et consolider les apprentissages.   Si dans la formation initiale cette pratique est vue comme révolutionnaire elle est de plus en plus intégrée dans la pratique des formateurs en entreprise, en particulier grâce au blended learning, certains formateurs pratiquant déjà, sans le savoir la pédagogie inversée, comme M.Jourdain la prose. Apprendre de manière plus opérationnelle La pédagogie inversée est née aux Etats-Unis, et y a pris une place prépondérante aussi bien dans l’enseignement auprès des enfants, que des adultes en entreprise. Et c’est l’irruption du numérique dans la formation qui a permis son essor en entreprise. Elle consiste en la mise à disposition des apprenant-e-s, avant la session de travail, d’un ensemble de supports et d’outils numériques permettant de découvrir le sujet et de le préparer seul-e. La dimension théorique du sujet est donc étudiée en amont du temps en présentiel. La session de travail de groupe vise ensuite à permettre le partage et l’approfondissement des notions pré-étudiées entre apprenant-e-s. C’est donc la dimension pratique, de mise en application, d’appropriation et d’assimilation (souvent la plus complexe) qui est le seul objet de la session de travail. Le formateur a, lui, un rôle d’accompagnateur dans l’appropriation du savoir. Pourquoi la pédagogie avancée est selon moi l’avenir de la formation ? Pour avoir pratiqué en tant qu’apprenant et en tant que formateur ces deux modes de formation, je ne vois que des avantages à  la pédagogie inversée : Individualisation voire personnalisation de l’apprentissage, en fonction des préparations demandées, Travail...
Infographie : 9 étapes pour évaluer la formation

Infographie : 9 étapes pour évaluer la formation

Top Formation a publié ce mois une infographie pratique pour aider les RH à évaluer la formation. Pour chaque étape de l’infographie, il est mentionné si c’est au formateur ou à l’entreprise de mener l’évaluation. Ainsi, l’entreprise est chargé de : Evaluer les besoins de formation ; Evaluer la formation « à chaud » pour connaître les ressentis des apprenants, très vite après la fin de la session ; Remettre une attestation de formation aux salariés qui mesure leur progression ; Evaluer le dispositif de formation pour savoir si il a répondu aux objectifs de départ ; Evaluer la mise en oeuvre des compétences acquises dans le cadre du travail quotidien ; Evaluer les effets de la formation plusieurs mois après, c’est-à-dire le gain d’efficacité que celle-ci a apportée. Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
5 pistes pour développer les compétences de vos collaborateurs

5 pistes pour développer les compétences de vos collaborateurs

Si la réforme de la formation professionnelle est un enjeu pour la majorité des DRH, certaines entreprises conservent un mode de gestion des compétences très traditionnelles. Cependant, ce ne sont plus les savoirs qui doivent être travaillé en formation professionnelle, mais bien les pratiques ! La formation descendante doit donc être repensée pour développer les compétences au quotidien. Comment ? Voici 5 pistes. 1. Répartir les activités de telle façon que la pratique du métier soit apprenante en elle-même 2. Former les managers à l’accompagnement de leurs équipes au quotidien sur la thématique du développement de compétences 3. Organiser des logiques de co-développement en formant des groupes de pairs, des binômes, etc. 4. Organiser des ateliers réguliers sur le développement de compétences, qui privilégient les mises en situation pratiques 5. Faire du salarié le premier responsable de son développement pour qu’il puisse se servir des dispositifs de l’entreprise comme d’un support Lire l’article complet sur rhinfo.com Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
Infographie : les pratiques du responsable de formation en 2015

Infographie : les pratiques du responsable de formation en 2015

Cette semaine aura été riche en infographie, après celles dédiées aux salaires des RH et à leurs priorités, Demos nous propose une infographie sur le responsable de formation. Après quelques données démographiques, cette étude nous apprend que les 3 objectifs principaux des responsables de formation sont : la digitalisation de l’entreprise la maîtrise des coûts l’évaluation et la maîtrise du ROI La réforme de la formation a également été abordée dans l’étude et plus de 60% des responsables de formation disent avoir été impacté. L’élément le plus impactant de la réforme est l’entretien professionnel pour 43% d’entre eux. Enfin, pour connaître les objectifs des responsables de formation pour 2016, nous vous invitons à découvrir l’infographie complète. Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
Page 1 sur 41234

Login

Lost your password?
Chargement...