Recrutement : l’entretien à distance, prendre la mesure (virtuelle) d’un candidat

Recrutement : l’entretien à distance, prendre la mesure (virtuelle) d’un candidat

L’entretien en face à face a t-il vécu ? C’est ce que l’on peut se demander compte tenu de l’essor des techniques de communication à distance, et du coût des entretiens IRL. Le tour de la question en trois points. 1- L’entretien à distance : un passage obligé ? Nul besoin désormais de s’inventer des raisons pour ne pas inviter un candidat à se présenter en chair et en os dans son bureau. Celles-ci sont de plus en plus acceptables par les entreprises : Limiter les coûts financiers grâce à l’évolution des pratiques et de l’utilisation des nouvelles technologies de communication. Sans compter l’impact RSE : ne pas se déplacer est plus écologique ! Recruter pour un poste au sein même de son organisation, avec un candidat qui est lui même à distance ou qui ne peut se déplacer.  Dans le même ordre d’idée, recruter un nouveau collaborateur pour une filiale/agence/succursale éloignée du siège, Limiter la durée du recrutement : l’usage des nouvelles technologies favorise une proximité temporelle. Il est plus facile de planifier un RDV sans déplacement, ce qui diminue les délais entre la prise de connaissance du CV et celui où on rencontre le candidat. De plus, un entretien virtuel dure généralement moins longtemps qu’un entretien IRL (25 à 40 mn contre 1h). Favoriser la non discrimination en ne focalisant que sur les compétences et le potentiel du candidat et pas sur sa façon de s’habiller, de se comporter. Le recruteur se laissera aussi moins piéger par ce qu’on appelle l’effet de halo provoqué par tous les signes non verbaux envoyés par le candidat. 2- L’entretien à distance : une évaluation efficace ?` Oui, à condition...
Entretien d’embauche : quelles limites ?

Entretien d’embauche : quelles limites ?

Quelles sont les règles de l’entretien d’embauche ? Quelles questions peuvent être posées et dans quel cadre ? Quelles sont les questions discriminantes ? En fait, certaines informations ne peuvent légalement pas être demandées pour éviter les discriminations à l’embauche. L’unique but de vos questions doit être de mesurer les compétences du candidat et leur adéquation avec le poste à pourvoir. Sont interdites les questions touchant à la vie privée (situation maritale, état de santé, etc.) ainsi que les questions sur la religion ou l’origine et celles sur d’éventuelles appartenances politiques ou syndicales. De même, les éléments du casier judiciaire ne peuvent être demandés sauf situation spéciale. Cependant, dans certaines situations, il est possible de poser des questions privées, notamment sur l’obtention du permis de conduire. Et pour certains postes, certaines questions discriminatoires sont autorisées, par exemple l’âge dans le domaine artistique. Attention  à bien respecter les limites ! Un candidat peut non seulement refuser de répondre mais cela constitue également une infraction passible de sanction ! Lire l’article complet sur gereso.com Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
Recrutement : bientôt un détecteur de mensonges pour les candidats ?

Recrutement : bientôt un détecteur de mensonges pour les candidats ?

Nous le savons depuis longtemps, certains éléments de langage corporel peuvent indiquer les émotions que ressent le candidat, et parfois le stress quand il oublie de dire la vérité. Mais les entretiens vidéos étant de plus en plus nombreux, les recruteurs sont parfois privés de ces informations. Et si un simple logiciel enregistrant la voix des candidats et ses variations leur permettait à nouveau de faire toute la lumière sur la Vérité ? C’est ce que promettent certains logiciels d’analyse de la voix comme le LVA (Layered Voice Analysis), déjà utilisé par certaines entreprises d’assurance ou par les policiers pour détecter les signes de stress. Car si on ne peut pas dire clairement à nous entendre si nous mentons ou non, les intonations de la voix varient en fonction des émotions qui nous traversent, notamment quand nous mentons. Plus que les mensonges, les émotions des candidats pourraient donc bien les trahir dans un futur proche ! Et vous, RH, seriez-vous prêts à utiliser de tels outils ? Lire l’article complet Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
Recrutement : faut-il se fier à son intuition ?

Recrutement : faut-il se fier à son intuition ?

Les outils qui aident au recrutement se développent rapidement. Désormais, les recruteurs disposent de tout un panel de technologies pour les aider à prendre leur décision le plus objectivement possible. Mais à la fin, qu’est-ce qui permet au recruteur de départager les deux ou trois candidats restants. L’intuition nous dirait Steeve Jobs ! Car selon lui, « l’intuition est très puissante, bien plus puissante que l’intellect ». Attention, il convient de distinguer l’intuition de l’interprétation ou des émotions qui sont des pensées parasites. Et si nous y parvenons, l’intuition garantit souvent le succès d’une collaboration. Et le rôle des tests, bilans de personnalité, entretien de recrutement ? Alimenter votre intuition en lui délivrant des informations pertinentes. L’intuition émerge dans le milieu des RH et du management et est de plus en plus étudiée. Le but ? Mieux la connaître pour mieux la maîtriser. Et qui sait, peut-être dans le futur, les recrutements se feront-ils sur la première intuition ?! Lire l’article complet sur lesechos.fr Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
Infographie : le comportement RH en 60 minutes d’entretien

Infographie : le comportement RH en 60 minutes d’entretien

Rh Attitude nous propose cette infographie qui décortique le comportement RH pendant un entretien d’embauche type de 60 minutes. Ainsi, sur une heure, la moitié du temps seulement est destinée à découvrir le candidat : sa mobilité, ses formations et expériences, sa motivation et sa personnalité. La demi-heure restante est répartie en trois étapes pour le RH : 5 minutes pour planter le décor 20 minutes pour présenter son entreprise 5 minutes à la fin de l’entretien pour en faire un bilan. Nous vous laissons découvrir le reste de l’infographie ! Lire l’article complet Téléchargez notre ebook du moment : « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook » Les usages de Facebook pour l’entreprise sont légions depuis de nombreuses années, pourtant les entreprises ne savent pas toujours comment s’y prendre pour recruter de nouveaux collaborateurs sur ce réseau social. Notre ebook gratuit « Comment attirer de nouveaux collaborateurs grâce à Facebook », vous offre quelques pistes de...
CV  : les 6 mensonges les plus fréquents

CV : les 6 mensonges les plus fréquents

Professionnels RH, les candidats vous mentent ! Selon une étude réalisée en 2013 par le Florian Mantione Institut, 75% des candidats ont déjà menti sur leur CV. Mais sur quoi exactement ? Voici les 7 mensonges les plus fréquents. 1. L’embellissement des compétences concerne 57% des candidats 2. 55% des candidats qui mentent gonflent les responsabilités qu’ils ont eu lors de précédents postes 3. Le mensonge sur les dates pour cacher un trou ou une période de chômage concerne 42% des menteurs 4. 34% des mensonges portent sur l’intitulé des postes 5. Les mensonges sur les diplômes concernent 33% des cas 6. Enfin, 28% des menteurs s’inventent des employeurs. Plutôt risqué ! Lire l’article complet sur...
Page 1 sur 3123

Login

Lost your password?
Chargement...